Tag Archives: Ambre

Les vendredis Intellos : Le collier d’ambre

2 Sep

Et voilà, c’est la rentrée ! Nos charmants bambins vont (re)prendre le chemin de l’école… Pour ma part, je reprend le chemin de mon blog ! Fini les vacances.

Comme on est vendredi, j’ai eu envie de participer aux vendredis intellos de Mme Déjantée, que j’ai découvert sur Vogue Ma Galère.

J’ai donc décidé de parler du sujet controversé des colliers d’ambre portés par nos petites têtes blondes. Colliers qui sont censés, la plupart du temps, soulager les douleurs provoquées par les poussées dentaires !

J’ai lu, sur la toile, différents avis de parents totalement pour, d’autres totalement contre, avec des arguments divers et variés… Bref, que du bonheur.

Comment bien choisir son collier d’ambre ?

  • Le collier d’ambre doit avoir une longueur adaptée à un cou de bébé. Il doit être ras du cou, pour que l’enfant ne risque pas de l’accrocher à un jouet, à sa main…
  • Chaque perle d’ambre doit être entourée de noeuds : Si le collier casse, ce qui est rare, les perles ne pourront s’éparpiller et risquer d’étouffer bébé. Choisissez aussi un fil de nylon pour éviter ces accidents.
  • Couleur et forme : ce qui vous fera plaisir, cela ne change pas son action. Que l’ambre soit couleur miel, cognac, cerise noire, bleu, avec des perles calibrées, rondes, carrées, en pépites, c’est vous qui voyez !
  • Le prix : encore une fois, il y en a pour tous les budgets. J’en ai trouvé à 10-12 € et jusqu’à 70 euros sur le net (mais là, c’est carrément abusé, je déconseille de dépasser 25-30€)
  • Touchez le collier, prenez le entre vos doigts. Il doit vous sembler agréable, non seulement au toucher, mais aussi sur le plan énergétique. Ne vous bloquez pas si vous pensez ne rien sentir, le fait d’avoir choisi ce collier plutôt qu’un autre est déjà la preuve que votre corps a senti ce qu’il vous fallait.

Où trouver les colliers d’ambre ?

Dans certains magasins bio, les bijoutiers… Mais là où j’ai trouvé le plus large choix, c’est chez Minerales do Brasil. Il y a également une liste impressionnante de vendeurs sur le net. Le hic, c’est que vous ne choisissez que le modèle, le vendeur choisit la pièce pour vous…

J’ai mon collier d’ambre. Puis-je le laisser à mon enfant 24h/24 ?

Il est rare, mais pas impossible que votre bébé en ait besoin avant ses 4 à 6 mois. (sauf si vous accouchez de Napoléon, qui est né avec deux dents, rappelez-vous… Mais j’dis ça, je dis rien !)

Cependant, comme toutes les pierres, elles ont besoin d’être rechargées. Vous pouvez profiter de la nuit pour déposer le collier d’ambre dans une coquille Saint-Jacques, et le remettre le lendemain. Ainsi, bébé et le collier auront tous les deux rechargé leurs batteries, c’est pas beau, ça ?

Quels sont les principes actifs de l’ambre ?

Alors j’ai lu une chose surprenante au sujet de l’ambre : il contiendrait de l’iode et du camphre, au propriétés aseptisantes et cicatrisantes ???

Après vérification, la composition chimique de l’ambre est une molécule organique composée de 10 carbones (C10 H16 O), et contient dans certains cas de l’azote (Propolis, une substance antiseptique dont les abeilles enduisent le ruche, et qui active nos défenses immunitaire… Enfin, à condition d’avoir une bonne brosse à dent !) ou même du souffre.

Il y a une proximité de structure chimique avec l’aspirine, molécule calmante bien connue, mais aussi avec des molécules antibiotiques (la sulfadiazine), et antiseptiques (le Protonzil, un des premiers antibactériens)… Si vous êtes allergiques à une de ces molécules, porter de l’ambre ne comporte pas de risques (j’ai bien dis « proximité de structure »).

Le saviez-vous ?

C’est grâce aux études chimiques menées sur l’ambre qu’en 1906, le premier plastique voyait le jour, entre les mains du belge Baekeland : la bakélite. En effet, on cherchait des matières synthétiques pour imiter l’ambre et l’écaille de tortue, alors fortement utilisées en bijouterie.

Le copal (terme Aztèque) est une résine qui ressemble beaucoup à l’ambre, mais qui n’en est pas. Elle est plus friable que l’ambre, et surtout, n’est pas fossile ! Elle est issue des copaliers, une légumineuse en provenance du Brésil. Pour les différencier, il y a deux méthodes : le polissage (l’ambre est plus dur que le copal et se polit donc mieux, alors que le copal s’effrite) et le bain d’huile bouillante, dans lequel le copal fond, alors que l’ambre résiste.

Les noces d’ambre correspondent à 34 ans de mariage.

En grec, l’ambre se dit « elektron » et a donné son nom à l’électricité. En effet, l’ambre a des propriétés électrostatiques connues depuis Thalès. Frottez le sur de la laine, il peut ensuite attirer vos cheveux, ou des petits bouts de papier. C’est une expérience très amusante à tester.

En latin, on lui attribuait le nom d’ « electrum » (qui en passant est un alliage d’or et d’argent). Pline y consacre d’ailleurs un long passage sur la description de l’ambre dans son Histoire Naturelle. Cette matière jaune était couramment utilisée pour soigner les maladies des voies respiratoires, l’asthme, les yeux, l’estomac… On le consommait en poudre, mélangé avec du miel et de l’huile de rose (attention aux petits malins qui voudraient tester, l’effet est proche de celui des barbituriques, qui peuvent être mortels à haute dose). N’empêche, ces poudres ont guérit certains chanceux du Moyen Age de la peste ! Un certain Berquien avait repris les anciens remèdes romains avec succès.

Finalement, ce sont les médecins Arabes qui lui donnent le nom d’ « Ambar » qui nous est parvenu aujourd’hui.

Et la lithothérapie ?

Selon les anciennes traditions, l’ambre porté en amulette décharge son porteur des mauvaises énergies accumulées (stress quotidien, rancune, colère ou autres non émotionnelles…). C’est en quelque sorte un purificateur d’intérieur ! De plus sa couleur jaune qui rappel le soleil, l’or, réchauffe les centres énergétiques de l’organisme.

La conservation des animaux qu’il emprisonne en a fait le symbole de l’immortalité et de la jeunesse éternelle.

Ses propriétés électromagnétiques renforcent et fluidifient l’influx nerveux.

En plus, l’ambre orangé a une double application ! Avec humour, on peut dire qu’une fois que bébé a fait ses dents, le collier peut être utilisé comme stimulant pour l’arrivée des enfants suivants ! Ça serait tellement dommage de laisser une si belle pierre dormir au fond d’une boite…

Je me répète un peu en répétant que l’ambre porté autour du cou protège des maladies engendrées par le froid et l’humidité, et atténue les crises d’asthme. Posé sur le front, il combat fièvres et migraines. (effet intensifié avec l’ambre bleu de Saint-Domingue, si vous avez les moyens)

Qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prêts à utiliser l’ambre dans votre quotidien et celui de vos enfants ? Qu’en pensent ceux qui l’utilisent déjà ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :