Archive | juin, 2011

Ambiance de vacances ! #1

17 Juin

Ah… bientôt les vacances… La mer, le sable… le soleil… les petits poissons… Le bruit des vagues… Ce que ça peut nous manquer ! En fait, ça me manque tellement que j’ai décidé de faire un article spécial vacances !

Bien sûr, avec des créas axées autour du thème de la mer.

Collez un coquillage à votre oreille, et laissez vous bercer par le bruit des vagues

Ici, on a l’impression de se retrouver au fond de la mer (enfin vous, je sais pas, mais moi oui !!)… 3 paires de boucles d’oreilles poissons, une broche étoile de mer, une paire de boucles d’oreilles algues et un petit poisson de perles qui deviendra… qui sait ? une broche aussi ? Wait and see…

Un peu d’algues, c’est bon pour la santé !

Cette broche en forme d’étoile de mer, j’ai eu envie de l’appeler « étoile des sables » , à cause des couleurs pastelles que j’ai utilisées.


Et comme j’ai décidé d’être en grève, parce que hein… les vacances ça se respecte ! (Bon, en réalité, je bosse les exams de fin d’année, mais chut, hein, faut pas le dire !) Eh bien vous aurez un article tout simple, tout bête, sans infos supplémentaires ! En même temps, vous aurez la suite demain, ne vous plaignez pas ! 😉

 

Avant de vous laisser, un petit casse tête : Pourquoi la mer est-elle bleue, alors que l’eau est incolore ?

Ceux qui auront trouvé gagneront… une deuxième question ! mouahahahaha !

Mais n’oubliez pas, au 100ème commentaire, une créa à gagner !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Il était une fois… Sélène…

11 Juin

Aujourd’hui, je dédie mon article à une petite fille, une petite princesse qui est née le 21 mai dernier. Il s’agit de Sélène, la fille d’une certaine working-mum bien connue ! Un petit bout de chou adorable, vous dis-je.

Quand j’ai entendu son prénom pour la première fois, j’ai tout de suite pensé à une pierre que j’adore, la Sélénite.

Le mot selenitis / σεληνιτις (origine greco-latine) signifie pierre de Lune (Sélènè / σεληνη en grec). Mais rien à voir avec la pierre de Lune que vous connaissez, qui fait partie des orthoses, alors qu’ici il s’agit de gypse.

Son nom lui a surement été donné en raison de son éclat qui rappelle la Lune, une couleur blanche, translucide comme du verre, presque argenté. Cette variété de gypse fibreux se reconnait par sa particularité : un reflet en « oeil de chat » . C’est une pierre aux propriétés étonnantes, qui se purifie seule, sous l’éclat d’une forte luminosité. Comme vous le savez surement, le gypse chauffé donne du plâtre en poudre (merci les expériences de SVT en 5ème !). Ajoutez de l’eau et il durcit. Cette pierre ne supporte donc absolument pas l’eau, sinon, elle fond !

Sur cette photo, vous pouvez apercevoir le reflet oeil de chat à gauche.

Dans certaines croyances, placer un morceau de Sélénite à chaque extrémité de sa maison, et un oeil de tigre (la pierre, pas de malentendu !) au-dessus de sa porte, permet de se prémunir des mauvais sort, des mauvaises pensées, de l’effet de la jalousie d’autrui…

Mais ce n’est pas tout ! Elle aide les personnes très nerveuses à se détendre, à se relaxer, à retrouver une bulle de calme et de sérénité. De la même façon, elle agit comme antispasmodique.

Comme le quartz rose, elle constitue une des rares pierres qui conviennent aux enfants car elle agit tout en douceur. Pensez-y si vous avez un petit bébé tout neuf qui souffre de coliques, bien que la pierre seule ne fasse pas tout (rien ne vaut la bonne vieille serviette chaude sur le petit bidon !). Elle est idéale pour installer une ambiance sereine dans une pièce, une chambre d’enfants, surtout si elle est bien éclairée, car son action sera maximale.

Pour résumer, comme la petite Sélène quand elle dort, la Sélénite est la pierre qui apporte la sérénité et la lumière dans la maison !

A nouveau, je dois vous dévoiler 7 secrets. Mais qu’il est dur d’en trouver !

  1. Je ne supporte pas qu’on me drague dans la rue, par contre mes amies adorent qu’on me fasse des remarques, parce que je remets les gens à leur place d’une manière caustique. Et quand je suis accompagnée, il y a quelques fou rires…
  2. Mon amour pour la culture japonaise m’a valu d’être citée, avec Aizen, dans un article des premiers numéros du magazine Envy. Et on avait une zolie photo de nous deux dedans…
  3. La plupart de mes films préférés sont des films d’horreurs. (Et c’est encore mieux si ce sont des films asiatiques, ils sont plus réalistes et plus déjantés)
  4. Je suis fan, ultra fan, méga fan des peluches. J’en ai une petite centaine dans ma chambre, et chaque fois que je vois des peluches animaux, je dois me retenir d’en acheter. Même que j’ai failli craquer il y a 3 jours ! Peluches en intraveineuse, je vous dis !
  5. J’ai fais du russe en première langue au collège.
  6. Ça fait quelques temps (euh… 3 ans ?) que je dis que je vais me racheter des rollers. (mon anniversaire est dans un peu moins de deux semaines, si mes lecteurs veulent se cotiser !??!!!! on ne sait jamais, si ça marche…)
  7. Je suis non fumeuse. Il faut bien qu’il en reste, et la fumée de cigarette a tendance à me rendre « un peu » agressive.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! A très vite, chers lecteurs !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Robe rouge en soie

4 Juin

Pour changer un peu, un petit article mode (le virus de la blogo se répand !)

Mon entourage me connait pour avoir un style assez particulier, très personnel. En fait, j’aime plein de styles, et je les mixe au gré de mes envies, en essayant de trouver quand même une harmonie.

Ce jour-là, je portais une robe de soie rouge que j’ai dénichée dans une vente privée de l’association Society Wo Men (ici), un ras-du-cou Soleil Sucré, la fleur de mes cheveux, c’est de la bricole de mon cru, du même type que mes accessoires de cheveux. Je porte également des chaussures lolita rouges  Bodyline et un collier de gros strass multicolore offert par ma maman !

Cette robe est très agréable à porter, vraiment très fraiche, idéale pour les 30 degrés du moment !

Un grand merci à Kalymar pour ce shooting, je me suis bien amusée ! Si vous voulez en voir d’autres, vous pouvez toujours aller visiter sa galerie facebook, il en sera ravi ! De plus, je suis sure qu’il est preneur de tout conseil lui permettant de démarrer  dans le métier de photographe, car il a du talent et il le mérite !

  • Qu’est-ce que la couleur rouge vous inspire ?

Bon mis à part qu’elle excite les taureaux, bien entendu…

Le rouge est l’une des 3 couleurs primaires. C’est la couleur qui excite le plus les photorécepteurs coniques de l’oeil humain. En optique, la couleur rouge occupe les longueur d’onde de 630 à 780 nanomètres du spectre. Au delà, c’est l’infra rouge, le domaine de l’invisible, sauf si vous êtes équipés de lunettes à vision thermique… Si vous avec envie de savoir comment voient les serpents… Vous l’aurez donc compris, c’est la longueur d’onde visible la plus longue, contrairement au violet, que je vous présentais dans mon article sur la parure violette il y a quelques semaines.

C’est aussi la couleur de la passion, elle représente symboliquement le feu, et physiquement, le sang. C’est une couleur qui ne passe pas inaperçue, flamboyante, et représente le principe de vie.

Le rouge est une couleur tonique, violente. On peut l’associer à la colère, dans certaines expressions comme « rouge de colère ».

Chez les Yogi, on l’associe, avec le noir, au premier et au deuxième chakras, situés tous deux sous le nombril (je vais pas vous faire un dessin !). C’est l’énergie primaire, les premiers chakras la canalisent et l’accumulent. L’énergie, brute, qui vient du bas, comme la sève d’une plante, qui va l’alimenter et qui a besoin d’être raffinée, enrichie.

Vous en apprendrez plein sur cette couleur en consultant l’article wikipedia sur le rouge que je vais pas m’amuser à vous recopier ici, hein… non mais !

Mais si vous avez envie d’en savoir plus sur cette couleur, car je suis loin d’en avoir fini avec (j’ai plus d’une carte, rouge !!!, dans ma manche !), n’hésitez pas à me le faire savoir. En commentaire, par exemple, c’est une bonne idée, ça !

A bientôt tout le monde !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un bijou personnalisé : Le chapelet musical

3 Juin

La semaine dernière, je rejoignais des amis pour une ballade dans le quartier du Marais, à Paris. Nous nous promenions rue du Temple, où se trouvent beaucoup de grossistes en tout genre.

Après avoir visité une exposition de photos au cinéma Le Nouveau Latina, l’une de nous est tombée en admiration devant un bijou exposé dans une vitrine : un chapelet. Mon amie a un style inspiré du gothique, et le chapelet collerait tout à fait à sa personnalité. Cependant, celui de la vitrine est en argent, et coûte 420 euros. De plus, il ne casse pas 3 pattes à un canard. Et comme nous sommes à deux pas de la boutique où j’achète mon matériel, je lui propose d’aller y faire un tour, et nous élaborerons ensemble un bijou personnalisé.

Je n’ai pas l’habitude de réaliser ce type de bijoux, mais je sais quand même à quoi ressemblent ces petites choses ! Après assemblage des perles et des pampilles, et placement de la croix dudit chapelet, voilà le résultat :

Pour ce chapelet, j’ai utilisé des pampilles clé de Sol, des perles de verre noires facettées, et la croix choisie par sa future propriétaire.

  • Un peu d’infos sur le chapelet ?

Un chapelet est un enchainement d’objets sur un cordon. Ils peuvent être de fleurs, de pierre, de nacre, de corail, de bois, de métal, de graines ou de noyaux et aujourd’hui on en trouve en plastique et en perles de verre. Il en existe même en os, en dents (beurk !) et selon certaines légendes, en rondelles de crâne (beurk beurk et beurk !)

Cet objet n’est pas répandu que dans certaines formes de christianisme (50 grains), on le retrouve aussi dans la religion islamique (sabha : 99 grains), chez les bouddhistes et les hindouistes (mâlâ : 21 grains/nenju ou juzu au Japon), et même dans la culture africaine.

En plus de son rôle dans les rituels religieux, on les offre pour honorer nos invités (ben oui, les collier de fleurs dans les îles !).

Il en existe plusieurs types selon leur provenance :

Le chapelet bouddhiste est composé de 108 grains (chiffre sacré), en bois, pour les simples mortels que nous sommes, et dans d’autres matières (corail, coquillage, os, et un chapelet jaune pour Bouddha) attribuées aux « divinités » (bien que ce terme soit impropre pour Bouddha).

Les divinités du Yoga détiennent des chapelets en baies de tulsi (Ocimum sanctum).

Pendant la ou les prières, le chapelet est égrainé. Peut-être est-ce une façon de compter le nombre de fois que l’on récite la prière ? Là je vous avoue, je cale.

Mais comme le moulin à prière de la tradition tibétaine, la mise en mouvement des grains du chapelet entre les doigts du croyant est censé le mettre en contact avec le microcosme et l’univers que représente le macrocosme (les divinités). En gros, le croyant, par les prières et le chapelet qui lui sert d’instrument de méditation et de réceptacle, recherche l’élévation spirituelle, et ce, quel que soit le culte pratiqué.

Si vous avez d’autres infos au sujet du chapelet, n’hésitez pas à les poster en commentaire, et si vous voulez, je complèterai l’article en vous citant !

Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :