Ouverture de la vente caritative de Kibô-promesse au profit des sinistrés de la triple catastrophe de Fukushima

4 Déc

Vous l’avez attendue avec impatience, et c’est avec une immense joie que je vous annonce l’ouverture de la vente caritative de l’association Kibô-promesse le 9 décembre à 8h00 !

Kibô-Promesse, pour ceux qui ne connaissent pas, est une association qui a vu le jour à la suite des évènement dramatiques du 11 mars 2011 : séisme, tsunami, et accident nucléaire majeur de la centrale de Fukushima Daiichi. Le but de cette association est d’informer via le blog de Kibô-Promesse, sur la situation réelle des rescapés du 11 mars, par l’analyse de données, de relevés scientifiques, et de relayer les informations du réseau des veilleurs de Fukushima.

Kibô-Promesse, c’est aussi une vente de créations originales réalisées avec amour par des créateurs, qui ont répondu à l’appel de la solidarité envers le Japon.

Une vente caritative pour aider les sinistrés du 11 mars 2011

Kibô-Promesse s’engage à reverser tout l’argent de la vente caritative à SECOND HAND, une ONG locale de la Préfecture de Miyagi, qui œuvre directement auprès des réfugiés, et Fukushima Network for Saving Children from Radiation, une organisation de bénévoles qui lutte pour protéger les enfants de Fukushima de la contamination radioactive.

Ainsi, nous seront certains que les dons arrivent directement auprès de ceux qui en ont besoin.

Un petit aperçu des créations coup de coeur

Une ceinture obi avec des porte-bonheur

Délicat sautoir lotus

Magnets à l'effigie de Moumoute, la star de Tamagochan

Magnifique dessin de style japonais

Jolie épingle à cheveux en kirigami

Boucles d'oreilles à croquer

Bourse florale romantique en cuir

Retrouvez toutes ces créations dans le Show Room de Kibô, et dès le 9 décembre dans la boutique en ligne de Kibô

Il y a plusieurs façons d’aider Kibô-Promesse :

  • Vous pouvez, si vous êtes créateur, faire don d’une de vos création ;
  • vous pouvez acheter une création ;
  • Vous pouvez relayer les informations, de la vente, de nos articles, et parler de Kibô autour de vous.

Retrouvez Kibô-Promesse sur Facebook, ou si vous êtes bloggeur(se) Kibô-Promesse sur Hellocoton.

Merci à tous de soutenir le Japon avec votre si grand coeur.

La fête de la science : 12 au 15 Octobre 2011

13 Oct

Depuis que je suis dans cette université, les fêtes de la science se sont succédées, sans que je puisse y participer. Mais cette année, j’ai eu la chance de faire l’ouverture.

Si vous souhaitez vous cultiver, pour une fois gratuitement, c’est LA manifestation à ne pas manquer. Vous pouvez vous y rendre avec vos enfants, ou votre classe, sur réservation, si vous êtes du corps enseignant.

Voici donc ce qui est proposé…

Des enseignants chercheurs, de jeunes diplômés animent les stands et des conférences. C’est le moment idéal pour parfaire votre culture, ou poser des questions le parcours à choisir pour se former au métier de ses rêves !

Les animations dont je parle dans cet article sont celles qui se tiennent sur le Site Paris Rive Gauche, Esplanade Pierre Vidal-Naquet. D’autres animation ont lieu dans les différents bâtiments : Hall d’accueil des Grands Moulins, Condorcet, Lamarck, Buffon, Lavoisier, Site Jussieu, mais n’y ayant pas assisté, je vous renvoie au programme des animations disponible sur le Site de l’Université Paris 7.

L’Institut Universitaire  d’Hématologie participe également à l’évènement et ouvre ses portes pour l’occasion.

Pour se rendre à l’Université Paris 7 – site Paris Rive Gauche (PRG):

Métro 14/ RER C : Bibliothèque François Mitterrand

Bus : 62, 64, 89, 325

Animations proposées sur l’esplanade Pierre Vidal-Naquet

Année de la forêt

  • A la découverte de la forêt

Atelier découverte de la forêt

Les intervenants de cet atelier vous proposent de partir sur les pas de la vie forestière, au sens propre ! Atelier empruntes d’animaux, observation des êtres vivants de la litière, et tout un tas d’autres activités qui donnera l’illusion à vos bambins, pendant une dizaine de minutes, d’être un véritable spécialiste !

« Dis maman, on regarde Bambi, ce soir ? »

  • Amazonie : chasse aux couleurs et aux polluants

Des récits de voyages et découvertes en perspective… Une façon de montrer que scientifiques et conteurs ne font plus qu’un !

Un tableau d’insectes vous accueillera, plus lumineux les uns que les autres ! L’intervenant rencontré explique que ces couleurs peuvent être dues à des pigments, mais plus fantastique encore, à des structures…

Pour voler sur une aile de papillon…

 

Conférence – débat : Physique et chimie en forêt Amazonienne : des insectes à la photonique.

14 octobre 2011 (14h30 – 15h45) Bâtiment Buffon – Amphi Buffon

Année internationale de la chimie

  • Leçon de chimie élémentaire par Marie Curie

Marie Curie a découvert le Radium. Ici nous manipulons un minerai sans danger, d’autant plus que c’est un faux minerai : La cocoblende.

  • Que peut-on voir dans l’eau de la Seine ?

Comme son nom l’indique, diverses activités ludiques où les intervenants manipulent l’eau de la Seine. Vous pourrez y observer les particules en suspension à travers différents dispositifs. Les enfants adorent !

Biologie

  • L’univers violent révélé à haute et très haute énergie

Conférence-débat : Halle aux farines (Amphi 5C), 15 octobre 2011 (15h30 – 16h45)

  • Trisomie 21 et recherche : comprendre pour mieux soigner

Vous aurez droit à un petit cours pour comprendre la cause d’une trisomie, qu’elle touche le chromosome 21 ou un autre chromosome.

L’association Française pour la Recherche sur la Trisomie 21 est également sur place et présente l’avancée des recherches sur cette maladie. Une piste du coté des feuilles de thé vert

Energie

  • Lévitons tous en supraconducteur !

Certainement l’atelier qui a le plus de succès ! Surtout si Marty MacFly est votre idole. Venez surfer sur une planche en lévitation :

  • La supraconductivité ou comment maitriser l’énergie de demain ?

Conférence-débat : 15 octobre 2011 à 11h – 12h15

Bâtiment Buffon – Amphi Buffon

15 rue Hélène Brion 75013 Paris

Informatique

  • Apprendre à programmer avec un robot

  • Baptême de programmation

Ces deux ateliers permettent aux enfants à partir de 6 ans de comprendre comment les appareils électroniques d’aujourd’hui sont programmés pour résoudre des problèmes. Une sorte d’initiation aux algorithmes.

  • Fenêtre sur l’infini

Une sorte de puzzle géant permet aux enfants à partir de 6 ans de se familiariser avec les nombres complexes, vers l’infini et au-delà… N’oubliez pas la photo de votre « morceau d’infini » !

  • Photographie numérique : la fabrique des images

Envie de manipuler des pixel ?

  • La science de l’informatique

Atelier très amusant qui propose un tour de magie, et la résolution de la tour de Hanoï

Mathématiques

  • Rallye mathématique sur le campus de l’université Paris Diderot

Le 14 octobre, des élèves de collèges et lycées répondront à un jeu organisé autour des mathématiques, de façon très ludique. Le grand public peut se joindre à eux l’après midi sur le site de Jussieu.

Métiers de la science

  • De l’objet enfoui au musée…

Atelier qui propose aux petits comme aux grands de découvrir et manipuler les fruits de la récolte d’une fouille archéologique. Vous aurez aussi l’occasion de reconstituer des puzzles de céramiques, pour vous mettre à la place d’un restaurateur, et de suivre toutes les étapes de restauration d’un plat du XVIII ème siècle.

  • Oasis de Figuid classée au patrimoine mondial de l’UNESCO ?

  • Figuid site inscrit au patrimoine de l’UNESCO : le Maroc et sa mémoire entre passé et futur

Découvrez l’Oasis de Figuid, une ville à l’architecture fabuleuse émergeant entre les palmeraies et le désert…

Si vous avez participé à la Fête de la science, j’attends tous vos commentaires ! Elle se termine samedi, donc n’hésitez pas à vous y précipiter !

Les vendredis Intellos : Le collier d’ambre

2 Sep

Et voilà, c’est la rentrée ! Nos charmants bambins vont (re)prendre le chemin de l’école… Pour ma part, je reprend le chemin de mon blog ! Fini les vacances.

Comme on est vendredi, j’ai eu envie de participer aux vendredis intellos de Mme Déjantée, que j’ai découvert sur Vogue Ma Galère.

J’ai donc décidé de parler du sujet controversé des colliers d’ambre portés par nos petites têtes blondes. Colliers qui sont censés, la plupart du temps, soulager les douleurs provoquées par les poussées dentaires !

J’ai lu, sur la toile, différents avis de parents totalement pour, d’autres totalement contre, avec des arguments divers et variés… Bref, que du bonheur.

Comment bien choisir son collier d’ambre ?

  • Le collier d’ambre doit avoir une longueur adaptée à un cou de bébé. Il doit être ras du cou, pour que l’enfant ne risque pas de l’accrocher à un jouet, à sa main…
  • Chaque perle d’ambre doit être entourée de noeuds : Si le collier casse, ce qui est rare, les perles ne pourront s’éparpiller et risquer d’étouffer bébé. Choisissez aussi un fil de nylon pour éviter ces accidents.
  • Couleur et forme : ce qui vous fera plaisir, cela ne change pas son action. Que l’ambre soit couleur miel, cognac, cerise noire, bleu, avec des perles calibrées, rondes, carrées, en pépites, c’est vous qui voyez !
  • Le prix : encore une fois, il y en a pour tous les budgets. J’en ai trouvé à 10-12 € et jusqu’à 70 euros sur le net (mais là, c’est carrément abusé, je déconseille de dépasser 25-30€)
  • Touchez le collier, prenez le entre vos doigts. Il doit vous sembler agréable, non seulement au toucher, mais aussi sur le plan énergétique. Ne vous bloquez pas si vous pensez ne rien sentir, le fait d’avoir choisi ce collier plutôt qu’un autre est déjà la preuve que votre corps a senti ce qu’il vous fallait.

Où trouver les colliers d’ambre ?

Dans certains magasins bio, les bijoutiers… Mais là où j’ai trouvé le plus large choix, c’est chez Minerales do Brasil. Il y a également une liste impressionnante de vendeurs sur le net. Le hic, c’est que vous ne choisissez que le modèle, le vendeur choisit la pièce pour vous…

J’ai mon collier d’ambre. Puis-je le laisser à mon enfant 24h/24 ?

Il est rare, mais pas impossible que votre bébé en ait besoin avant ses 4 à 6 mois. (sauf si vous accouchez de Napoléon, qui est né avec deux dents, rappelez-vous… Mais j’dis ça, je dis rien !)

Cependant, comme toutes les pierres, elles ont besoin d’être rechargées. Vous pouvez profiter de la nuit pour déposer le collier d’ambre dans une coquille Saint-Jacques, et le remettre le lendemain. Ainsi, bébé et le collier auront tous les deux rechargé leurs batteries, c’est pas beau, ça ?

Quels sont les principes actifs de l’ambre ?

Alors j’ai lu une chose surprenante au sujet de l’ambre : il contiendrait de l’iode et du camphre, au propriétés aseptisantes et cicatrisantes ???

Après vérification, la composition chimique de l’ambre est une molécule organique composée de 10 carbones (C10 H16 O), et contient dans certains cas de l’azote (Propolis, une substance antiseptique dont les abeilles enduisent le ruche, et qui active nos défenses immunitaire… Enfin, à condition d’avoir une bonne brosse à dent !) ou même du souffre.

Il y a une proximité de structure chimique avec l’aspirine, molécule calmante bien connue, mais aussi avec des molécules antibiotiques (la sulfadiazine), et antiseptiques (le Protonzil, un des premiers antibactériens)… Si vous êtes allergiques à une de ces molécules, porter de l’ambre ne comporte pas de risques (j’ai bien dis « proximité de structure »).

Le saviez-vous ?

C’est grâce aux études chimiques menées sur l’ambre qu’en 1906, le premier plastique voyait le jour, entre les mains du belge Baekeland : la bakélite. En effet, on cherchait des matières synthétiques pour imiter l’ambre et l’écaille de tortue, alors fortement utilisées en bijouterie.

Le copal (terme Aztèque) est une résine qui ressemble beaucoup à l’ambre, mais qui n’en est pas. Elle est plus friable que l’ambre, et surtout, n’est pas fossile ! Elle est issue des copaliers, une légumineuse en provenance du Brésil. Pour les différencier, il y a deux méthodes : le polissage (l’ambre est plus dur que le copal et se polit donc mieux, alors que le copal s’effrite) et le bain d’huile bouillante, dans lequel le copal fond, alors que l’ambre résiste.

Les noces d’ambre correspondent à 34 ans de mariage.

En grec, l’ambre se dit « elektron » et a donné son nom à l’électricité. En effet, l’ambre a des propriétés électrostatiques connues depuis Thalès. Frottez le sur de la laine, il peut ensuite attirer vos cheveux, ou des petits bouts de papier. C’est une expérience très amusante à tester.

En latin, on lui attribuait le nom d’ « electrum » (qui en passant est un alliage d’or et d’argent). Pline y consacre d’ailleurs un long passage sur la description de l’ambre dans son Histoire Naturelle. Cette matière jaune était couramment utilisée pour soigner les maladies des voies respiratoires, l’asthme, les yeux, l’estomac… On le consommait en poudre, mélangé avec du miel et de l’huile de rose (attention aux petits malins qui voudraient tester, l’effet est proche de celui des barbituriques, qui peuvent être mortels à haute dose). N’empêche, ces poudres ont guérit certains chanceux du Moyen Age de la peste ! Un certain Berquien avait repris les anciens remèdes romains avec succès.

Finalement, ce sont les médecins Arabes qui lui donnent le nom d’ « Ambar » qui nous est parvenu aujourd’hui.

Et la lithothérapie ?

Selon les anciennes traditions, l’ambre porté en amulette décharge son porteur des mauvaises énergies accumulées (stress quotidien, rancune, colère ou autres non émotionnelles…). C’est en quelque sorte un purificateur d’intérieur ! De plus sa couleur jaune qui rappel le soleil, l’or, réchauffe les centres énergétiques de l’organisme.

La conservation des animaux qu’il emprisonne en a fait le symbole de l’immortalité et de la jeunesse éternelle.

Ses propriétés électromagnétiques renforcent et fluidifient l’influx nerveux.

En plus, l’ambre orangé a une double application ! Avec humour, on peut dire qu’une fois que bébé a fait ses dents, le collier peut être utilisé comme stimulant pour l’arrivée des enfants suivants ! Ça serait tellement dommage de laisser une si belle pierre dormir au fond d’une boite…

Je me répète un peu en répétant que l’ambre porté autour du cou protège des maladies engendrées par le froid et l’humidité, et atténue les crises d’asthme. Posé sur le front, il combat fièvres et migraines. (effet intensifié avec l’ambre bleu de Saint-Domingue, si vous avez les moyens)

Qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prêts à utiliser l’ambre dans votre quotidien et celui de vos enfants ? Qu’en pensent ceux qui l’utilisent déjà ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Parure Cérès rouge et noire

2 Août

Mine de rien, aujourd’hui je poste mon 20ème article ! Et en plus on a du soleil, c’est vraiment la fête…

Aujourd’hui, je vous présente une parure, à la fois simple et élégante, dans les tons noir et rouge :
elle est composée de perles de rocaille noires irisées (comme l’hématite) et de toupies facettées rouges.

Voici la parure Cérès :

Comme certain d’entre vous le savent peut-être, hier était le jour de Lugnasad, ou l’assemblée de Lugh.

  • Quelle est son origine ?

C’est une fête druidique, qui tire son nom du dieu de la lumière : Lugh (Lux en latin).

A cette période, les jours raccourcissent, les nuits rallongent. Pour cela, il est à la fois ombre et lumière, vie et mort. On sent que la fin du cycle se rapproche.

Selon César, il est l’équivalent Gaulois de Mercure, dieu de la guerre (oui, les jours sont plus longs, c’est plus facile pour conquérir… ah ces soldats…)

  • Que célèbre cette fête ?

Je ne vais pas vous expliquer la mythologie gauloise reliée à cette fête, car je n’y connais rien. Mais vous pouvez trouver votre bonheur dans cet article wikipedia sur la mythologie celtique gauloise.

C’est la fête de la récolte, des moissons, où les fruits arrivent à maturité. On célèbre les fruits que la terre nous offre, alors que la durée des jours décroit.

Crédit photo : houseofakasha.net

Selon la tradition, que vous connaissez sans doute sous différentes formes, on conserve des épis de blé. Ils peuvent être tressés ou non, mais dans tous les cas, ils sont souvent utilisés comme porte bonheur, appel à l’abondance jusqu’à l’année suivante. On s’offre des fruits, on prépare également des gâteaux et du pain avec la farine nouvelle, que l’on consomme en se réunissant en famille et entre amis.

C’est en quelque sorte la version actuelle des foires de campagne. (De même que les fêtes foraines en été).

Symboliquement, on replante les graines de tous les fruits consommés ce jour, dans l’espoir que l’une d’elles se développe. (Euh… j’ai mangé un quart de pastèque. Vous pensez que ça marchera ?)

C’est un acte de communion avec la Nature : la jeune pousse, si elle se développe, devra recevoir toute notre attention.

Pour être en total accord avec mère Nature, les couleurs portées sont traditionnellement le vert, le marron, le orange et le jaune.

Alors, qu’en pensez vous ? Est-ce que vous connaissiez cette tradition ? Le pratiquez vous, ou avez-vous envie de la pratiquer ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ambiance de vacances ! #3

8 Juil

Et voici pour clore la saga de mes articles d’humeurs vacancières (après on reprend les choses sérieuses), quelques petites créas estivales.

Broche colibri. Attention, il bat trop vite des ailes, vous allez le louper !

Toute ressemblance avec un autre individu colibrien est fortuite !

Envie de color block ? Pompons en tulle rose fluo à vos oreilles.

Un galet qui n’aime pas Batman : Double-Face !

Mais il fait un joli pendentif quel que soit le coté. (visage ethnique/galet serti)

Pendentif tout simple, wire et goutte de plastique facetté. Je peux fournir un collier comme dans l’article précédent pour aller avec.

Kibô, cher à mon coeur… Une broche avec une petite bouteille remplie d’espoir, et des chainettes débordantes d’amour universel.

A bientôt ! Et si vous aimez, cliquez !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quoi de neuf chez Kibô ?

4 Juil

Il y a quelques mois, je vous parlais d’une association qui venait juste de voir le jour, Kibô

Où en est-on à présent ?

  • Cette association est officiellement devenue une association loi 1901, et s’est engagée à informer sur la situation des sinistrés japonais, ainsi que sur l’évolution de la « sécurisation » des zones à risques et à apporter une aide financière et morale à ces mêmes sinistrés.
  • Le site de Kibô a vu le jour, sous les petites mains d’Aizen :

  • Dans l’aventure Kibô, il y a eu des départs… Mais aussi des arrivées ! Si ce n’est déjà fait, vous pouvez faire connaissance avec la nouvelle équipe ici. Et l’info bonus du jour, c’est qu’on m’a intégré à l’équipe ! GOUGOU !
  • Les ventes de créations ont dues être reportées au mois de septembre, d’une part pour des raisons de sécurité, délais d’obtention des certificats… et d’autre part pour des raisons de disponibilités des créateurs, qui sont aussi les expéditeurs. Et qui ont aussi le droit d’avoir des vacances. Un délai de 15 jours ou 1 mois pour recevoir sa commande n’est pas acceptable.
  • A l’heure où j’écris cet article, plus de 120 créations ont été envoyées à Kibô.
  • Les fonds récoltés par les ventes de créations seront reversées à l’association Second Hand, qui agit sur place en contact avec les sinistrés.
  • Réagissez ! N’oubliez pas de relayer les informations, qui seront très bientôt beaucoup plus fréquentes sur le blog de Kibô
  • Donnez votre avis, ou même un petit bonjour. Vous pensez peut-être que ce n’est pas utile, sur l’instant, mais avoir une réaction, même la plus petite, peut motiver à soulever des montagnes.

Le Japon n’est pas le seul à être en détresse. En les aidant, vous vous aidez aussi. La pollution radioactive est en train de s’étendre à toute la planète, et c’est cela que nous devons faire bouger.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ambiance de vacances ! #2

1 Juil

Comme promis, la suite de mes petites créas sur le thème des vacances.

    • Colliers

Je vais commencer par un galet (ramassé à la mer ! hihihi !) serti en wire avec du fil de cuivre 1mm bleu turquoise. J’ai aussi ajouté un petit nœud de satin assorti à la couleur du fil.

Le collier est composé des perles de rocaille argentées, de délicas bleu turquoises (mini perles tube) et d’un ruban de satin bleu turquoise.

  • Les bracelets

Bracelet simple en wire, fil d’aluminium argenté, et fil de cuivre gainé de rouge. Le fermoir est un peu élaboré, et surtout le bracelet est réglable. Le motif de la fleur tire son inspiration des fleurs de camélia.

Il a été vendu au profit de Kibô promesse, lors d’une kermesse de fin d’année. Un grand merci à son acheteuse !

Création unique qui mélange deux fils différents.

  • Les boucles d’oreilles

Encore des petits poissons, et des boucles d’oreille pinces à linge

Des boucles d’oreilles en mousse… Ultra légères et ensoleillées !
Et bientôt, la suites des vacances !
Rendez-vous sur Hellocoton !

%d blogueurs aiment cette page :